Decor
Decor

Mariapia et Rafael

J’ai rencontré Rafael Grassi à Paris en 2000 au squat Alternation. Je venais de monter la Compagnie du Goudron et des Plumes et je cherchais une personne susceptible d’en réaliser le logo. 6 mois plus tard, j’ai commencé à travailler sur Los Enfermos d’Antonio Alamo. La pièce diagnostiquait les conséquences de la seconde guerre mondiale et nous confrontait à l’intimité sordide et dévastée de trois figures mythiques : Hitler, Churchill et Staline. Il s’agissait d’un exercice hautement périlleux car basée sur des situations historiques, la pièce insistait beaucoup sur la notion ambiguë de vérité.

Personnellement je souhaitais creuser plutôt l’aspect fantasmagorique par le biais d’une intervention plastique volontairement « artisanale » qui n’était pas non plus sans rappeler les méthodes de manipulations de masse apparues avec la seconde guerre mondiale. Rafael me semblait tout désigné. Doté d’une solide culture politique, italo espagnol, je savais qu’il me serait également d’un grand soutien par rapport au texte original. C’est ainsi que nous avons commencé de collaborer, en portant vaillamment ce projet 3 années durant.

Lorsque mon travail a par la suite pris une orientation non textuelle avec la création d’On dormira quand on sera mort, nous avons chacun développé nos médiums séparément mais en ne cessant jamais de dialoguer intensément sur nos pratiques respectives. Rafael à la capacité de mettre en mots et de conceptualiser ce qui m’apparaît instinctivement juste mais qui surgit chez moi spontanément. Nous sommes comme les deux stimuli d’une même machinerie artistique. Il m’aide à développer mes réflexions tandis que je le pousse à demeurer au plus près de ces intuitions.

Rafael c’est aussi cette part italienne qui sommeille en moi et qui a besoin de s’exprimer pour ne pas mourir tout à fait. Notre amitié et nos échanges n’ont jamais cessé. C‘est pourquoi lorsqu’a germé l’idée d’un nouveau spectacle, il m’a semblé indispensable qu’il soit à nouveau à mes côtés pour confronter nos points de vue de concert sur le plateau de Chronique des jours de pluie.

Mariapia Bracchi le 7 septembre 2008

"Moi et le théâtre" par Rafael Grassi | Chroniques jour après jour... | Focus sur Edwige Wood | Mariapia et Rafael | Chronique jour après jour / 2 | Inventaire des pertes (fragments) | Rafael Grassi primé ! | Focus sur Jean Jacques Palix | Reprise à la Maison des métallos | Atelier au collège sur Chronique des jours de pluie | Bonne année 2010 | Stage Le Corps en Jeu | Froid de Lars Norén à partir du 06 Mars 2011 | Reprise de Froid de Lars Norèn