Decor
Decor

Partition muette pour 6 acteurs

« On dormira quand on sera mort » est un spectacle à écrire. À inventer de toutes pièces. Une partition muette placée sous le signe de la fête.

Une série de variations à propos du groupe ou des individus. Commandement de l’un, soumission des autres ou encore harcèlement d’un individu ou pulsions chez des couples en crise. Les protagonistes apparaissent en quête d’identité toujours à renouveler, sans âge apparent ni condition sociale précise. Ils ont seulement un genre masculin ou féminin. Tantôt solitaires, vulnérables, agressifs, écorchés ou piteux, leurs rencontres sont le plus souvent brèves entre deux moments de solitude.

Aucune situation ne s’installe mais seulement des rapports entre les hommes et les femmes, des rapports qui trahissent notre quête permanente d’affection, mais aussi l’aspect compulsif et névrotique de notre société. Les gestes choisis évoquent souvent la frustration, la peur du vide, le besoin de combler, l’envie d’être choisi, reconnu, toutes les dérives du monde moderne et occidentalisé.

Il est question de l’aspect « jusqu’au-boutiste » de la fête et de cette énergie intrinsèquement humaine qui veut que nous nous détruisions constamment afin de nous prouver que nous sommes en vie.

Partition muette pour 6 acteurs | Résumé | Un travail sans parole aucune | Ecriture chorégraphique | Place aux imaginaires | On l’a joué ! | Galerie photo | Le décor