Decor
Decor

Los Enfermos D’Antonio Álamo

L’originalité de Los Enfermos réside dans sa dramaturgie. Les trois actes imaginés par Álamo sont construits avec assez de vraisemblance historique pour les rendre crédibles. Cependant Los Enfermos n’est qu’un fantasme. Le théâtre habituellement donne vie à des personnages, or il s’agit ici de redonner vie à des morts pour interroger les vivants sur ce qu’est le souvenir d’un souvenir et surtout ce qu’est le souvenir d’une chose oubliée. Deux questions au cœur même de toute pensée historique ?

La pièce est inspirée par des faits historiques. Le dictionnaire et le sens commun les définissent comme véridiques ou réels. Pourtant chaque fois que nous écrivons le mot « véridique » ou « réel », un instinct de précaution nous pousse à étouffer le mot entre guillemets. Los Enfermos est non seulement une réflexion sur la seconde guerre mondiale mais sur la notion ambiguë de vérité. C’est pourquoi, on pourrait également dire que cette pièce n’est ni historique ni réelle, si ce n’est que l’histoire est devenue une sorte de fiction.

Générique | Los Enfermos D’Antonio Álamo | Antonio ÁLAMO | L’histoire | La mémoire | La boîte | Les images | L’aspect chirurgical | Los Enfermos en photo